Comment planifier un voyage de plongée en Asie du Sud-Est ?

Partir à la découverte des fonds marins les plus spectaculaires au monde est le rêve de tout plongeur qui se respecte. C’est donc sans surprise que l’Asie du Sud-Est, avec ses eaux chaudes et turquoise, attire de nombreux amateurs et professionnels de la plongée. Mais comment planifier un voyage de plongée dans cette région qui s’étend de l’Indonésie aux Philippines, en passant par la Thaïlande et le Vietnam ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

1. Choisir sa destination : les incontournables du Sud-Est asiatique

Nous allons commencer notre voyage de plongée en Asie du Sud-Est par l’Indonésie. C’est un pays qui compte plus de 17 000 îles et offre une multitude de sites exceptionnels pour la plongée. Les îles Raja Ampat sont particulièrement prisées pour leurs récifs coralliens d’une richesse inégalée. Vous pourrez observer une multitude de poissons tropicaux, mais aussi des créatures plus impressionnantes comme les mantas et les requins.

Si vous préférez les eaux plus tranquilles, le Vietnam est une destination intéressante avec ses nombreux sites de plongée le long de sa côte. Là-bas, vous pourrez explorer des grottes sous-marines et des épaves de navires.

En Thaïlande, les îles Similan sont très appréciées des plongeurs pour leur biodiversité. Vous pourrez y observer des tortues, des requins de récif et des raies manta.

Enfin, les Philippines sont une destination de choix pour la plongée. Le pays compte plus de 7 000 îles et offre une variété incroyable de sites de plongée. Vous pourrez y voir des requins-baleines, des tortues de mer et de nombreux poissons tropicaux.

2. Préparer son matériel de plongée

Une fois que vous avez choisi votre destination, il est temps de préparer votre matériel de plongée. En effet, même si vous pouvez louer du matériel sur place, il est toujours préférable de venir avec le vôtre, surtout si vous êtes un plongeur expérimenté.

Il vous faut un masque, des palmes, un tuba, une combinaison, un gilet de stabilisation, un détendeur et un ordinateur de plongée. N’oubliez pas non plus votre certificat de plongée et votre carnet de plongées.

3. La meilleure période pour plonger en Asie du Sud-Est

La période idéale pour plonger en Asie du Sud-Est dépend de la destination choisie. En général, la saison sèche, qui va de novembre à avril, est la meilleure période. C’est à ce moment que la visibilité est la meilleure et que la mer est la plus calme.

Cependant, chaque pays a ses spécificités. Par exemple, en Thaïlande, la saison de plongée varie en fonction de la côte. A l’ouest, la meilleure période est de novembre à avril, tandis qu’à l’est, c’est de mai à septembre. Aux Philippines, la plongée est possible toute l’année, mais la saison des typhons, qui va de juin à décembre, peut perturber vos plans.

4. Les précautions à prendre avant de plonger

Avant de plonger, il est important de vérifier votre état de santé. La plongée est une activité physique qui peut être éprouvante pour l’organisme. Il est donc recommandé de faire un check-up médical avant votre voyage.

Il est également recommandé de souscrire à une assurance de voyage spéciale plongée. Cette assurance couvre les frais médicaux liés à un accident de plongée, y compris le traitement en caisson hyperbare.

Enfin, il est essentiel de respecter les règles de sécurité en plongée. Ne plongez jamais seul, respectez les limites de profondeur en fonction de votre niveau de plongée, et faites des paliers de décompression si nécessaire.

5. Respecter l’environnement marin

Lors de vos plongées, il est crucial de respecter l’environnement marin. Les récifs coralliens sont des écosystèmes fragiles qui sont menacés par les activités humaines. Il est donc important de ne pas toucher les coraux et de ne pas déranger les animaux marins.

De plus, il est recommandé de ne pas utiliser de produits solaires avant de plonger. Ces produits peuvent être nocifs pour les coraux. Si vous devez vous protéger du soleil, optez pour une combinaison à manches longues.

Enfin, évitez de jeter des déchets en mer. Même si cela semble évident, beaucoup de déchets finissent malheureusement dans les océans. C’est pourquoi il est important de ramener tous vos déchets avec vous après la plongée.

6. Opter pour une croisière plongée pour explorer les meilleurs sites

Après avoir bien préparé votre voyage et votre matériel de plongée, n’oubliez pas une option qui pourrait rendre votre séjour en Asie du Sud-Est encore plus mémorable : une croisière plongée. C’est une excellente manière d’explorer les meilleurs sites de plongée de la région, souvent accessibles uniquement en bateau.

Les croisières de plongée offrent un confort inégalé aux plongeurs. Elles permettent d’allier le plaisir de la plongée à celui de la navigation et de la découverte de paysages maritimes exceptionnels. De Raja Ampat en Indonésie, à Apo Reef aux Philippines, en passant par les îles Similan en Thaïlande, les croisières de plongée en Asie du Sud-Est sont nombreuses et variées.

Ces croisières incluent généralement tout le nécessaire pour plonger (compresseurs, blocs, plombs), ainsi que des guides expérimentés qui connaissent parfaitement les sites de plongée. Elles offrent également l’occasion d’échanger avec d’autres passionnés de plongée et de partager des moments conviviaux.

En fonction de votre niveau de plongée et de vos préférences, vous pouvez choisir entre différentes destinations, durées et types de croisières. Les débutants pourront par exemple opter pour une croisière de quelques jours en Thaïlande, tandis que les plongeurs expérimentés pourront se lancer dans une croisière de plusieurs semaines en Indonésie.

7. Découvrir d’autres destinations plongée en Asie du Sud-Est : Laos et Cambodge

Outre les destinations déjà mentionnées, n’oubliez pas que l’Asie du Sud-Est est une région riche en spots de plongée. Si vous recherchez une expérience de plongée moins traditionnelle, pourquoi ne pas vous tourner vers le Laos et le Cambodge ?

Bien que moins connus pour la plongée, ces pays offrent des sites de plongée d’eau douce exceptionnels. Au Laos, vous pourrez explorer les rivières et les lacs, peuplés de poissons d’eau douce et de plantes aquatiques. Au Cambodge, vous pouvez plonger dans le Grand lac (Tonlé Sap), le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est, qui abrite une faune et une flore uniques.

Ces destinations plongée offrent une belle alternative à la plongée en mer et permettent de découvrir des écosystèmes aquatiques tout aussi fascinants. Elles sont également l’occasion de découvrir la richesse culturelle de ces pays, leurs temples anciens, leurs paysages époustouflants et leurs traditions séculaires.

Conclusion

Planifier un voyage de plongée en Asie du Sud-Est peut sembler intimidant, mais avec une bonne préparation, c’est une expérience qui se révèle enrichissante et inoubliable. Que vous soyez attiré par les eaux turquoises de Raja Ampat, la biodiversité des îles Similan, les raies mantas du Vietnam ou les requins-baleines d’Apo Reef, l’Asie du Sud-Est a de quoi satisfaire tous les goûts.

N’oubliez pas de respecter l’environnement marin, de vérifier votre assurance voyage et de préparer votre matériel de plongée. Et surtout, profitez de chaque moment sous l’eau pour découvrir les merveilles que recèlent les fonds marins de cette magnifique région du monde. Bon voyage et bonnes bulles !

Copyright 2023. Tous Droits Réservés