mario-super-color-splash-test

Ce jeu de type aventure et puzzle-game édité par Nintendo est sorti en 07 octobre 2016. Dans ce cinquième opus de la série Mario, on a droit à un univers entièrement conçu de papiers et de cartons et qui introduit un élément nouveau : la peinture ou la couleur.

Présentation du jeu Super Mario color splash

Dans cet univers, on dirige un Mario équipé d’un marteau splash, qui lui permet de déposer de peinture sur les spots décolorés de l’ile barbouille et de taper sur les ennemis. Le même instrument lui sert ainsi de création du passage à travers le décor. Il peut également lui servir de rouleau compresseur ou de fer à repasser pour niveler le sol ou pour défriper un Toad. En chargeant de peinture les 99 cartes de combats existantes, Mario finirait par résoudre les problèmes de Toads Blancs. En effet, des maskaas ont aspiré la couleur de la population des Toads, les murs, la ville etc. Pour lui rendre sa couleur il frappe avec son marteau et pour faire des attaques spéciales sur ses ennemis et les caisses, il se sert des cartes. Si on manque de cartes, il faut repeindre l’univers et tuer les ennemis tout en débloquant la première arène. Mais au début on peut également en faire l’achat auprès d’un vendeur de la ville. En repeignant toutes les « taches blanches » d’un niveau, Mario arrive à faire un déplacement d’un point à l’autre du niveau tout en débloquant les musiques. A chaque fin de combat, on obtient aussi des récompenses, des pièces, des points pour l’amélioration du réservoir de la peinture. Enfin, sur la place principale de la ville, ceux qui souhaitent compléter le jeu auront à récupérer 1000 pièces d’or, faire l’achat de 200 cartes, et peinturlurer tous les spots de l’univers.

test-mario-color-splash-1

Critique du jeu Wii U Super Mario color splash

La patte graphique est magnifique. Le jeu est beau, et très coloré. Par ailleurs, la bande sonore est divertissante et l’univers Mario color splash est unique. Les environnements sont variés et ne se répètent pas. Bien que le gameplay manque d’originalité, il est intéressant et a une durée de vie assez longue. Au bout d’une 15 à une vingtaine d’heures, on est encore loin de la fin, alors qu’on a déjà engrangé 4 étoiles sur les 6 existantes. Le jeu n’est pas aussi très difficile car son système de combat est intuitif. Si Super Mario Color splash n’offre pas un côté rpg comme les autres opus, il peut devenir addictif. On se réjouit à écraser ce qu’on trouve sur son chemin. L’humour est également au rendez-vous par exemple avec le cochon tirelire qui simule de break dance. D’autre part, le choix des cartes au combat exige des stratégies mais n’est pas aussi simple qu’on le croit. En fait, le soft est un croisement entre Splatoon et Paper Mario Sticker Star. Côté négatif, on ne trouve que des Toads pour les Pnj et il faut refaire le même niveau pour rechercher les étoiles de couleur. Des fois, on a également l’impression de tourner en rond. Mais le jeu en lui-même mérite l’intérêt avec ses bonus délirants et ses batailles à la carte.

Related Posts

Le jeu Call of Duty WW2

Avis jeu 2016 : Call of Duty Infinite Warfare

Qu’est-ce qu’un pari e-sportif ?

Stick It To The Man! Un Télépathe en Carton ? Notre Test

Prey un jeu que j’aime bien

PaRappa the Rapper Remastered : Le rappeur qui a du Chien !