South Park L’annale du Destin : Présentation du jeu

Inspiré par le dessin animé South Park et après le succès de South Park Le Bâton de la Vérité, Ubisoft a décidé de sortir une suite sous le nom de South Park : L’annale du Destin. Il sera disponible sur PS4, Xbox One et PC. Il sera développé par Ubisoft San Francisco, responsable de l’édition de Just Dance Kids 2014. Le jeu devait sortir le 6 décembre 2016 mais il a malheureusement été décalé à mars 2017. En effet, Parker et Stone, les créateurs du jeu, ont préféré repoussé la date de sortie dans un souci de qualité. Retrouvez Stan, Kyle, Kenny et Cartman dans une aventure délirante !

South Park L’annale du Destin : Super-héros aux super pouvoirs !

Fidèle à la série South Park vieille de 20 ans, le jeu est une suite qui reprend 3 jours après la fin de notre premier opus. On vous conseille donc de jouer à celui-ci avant mais ce n’est pas obligatoire pour comprendre l’histoire.

Le nouveau et la bande du Coon

Dans ce jeu en RPG, vous ferez partie de la bande du Coon en tant que petit nouveau. Les personnages souhaitent désormais être héros de comics, comme Marvel. Le rêve de Cartman est d’ouvrir une entreprise où il pourrait créer ses propres films. Dans le jeu, il essaye même de contacter Netflix, ce qui est assez hilarant !

Cartman, le cerveau du groupe, nous invente donc une histoire héroïque racontant que l’on aurait sauvé nos parents d’un cambriolage grâce à nos super pouvoirs. De là commence toute l’aventure. Vous pourrez mélanger les compétences des héros que vous souhaitez afin de vous construire votre propre personnalité.

SouthPark-combat-héros

Les nuits seront agitées, vous devrez défendre votre ville du méchant professeur Chaos, l’alter-égo de Butters. Les combats seront assez puissants et vous aurez la possibilité de choisir vos techniques de combats encore plus dynamiques que dans le précédent South Park. Trouver de l’argent, améliorer vos pouvoirs : ce sera votre quotidien. Vous pourrez contrôler le temps grâce à vos pets, plutôt drôle !

Changement! Dans le jeu vous pourrez incarner une fille, ce qui n’était pas possible dans le premier. A voir comment le groupe exclusivement composé de garçons réagira… Autre nouveauté, le jeu sera traduit en Français même les voix ! Néanmoins, on peut craindre quelques censures.

South Park 2017 : Editions or, Collector et Steelbook

Vous pouvez déjà précommander votre jeu, disponible en plusieurs versions :

Outre la version standard, l’édition or disponible uniquement en mode numérique contient le jeu, l’abonnement de saison, des costumes et un avantage exclusif.

Le Steelbook Gold, quant à lui indisponible sur internet, il faut le trouver en boutique. Il contient tout ce que l’on a cité précédemment plus un coffret Steelbook et des dessins réalisés par le studio.

L’Edition Collector Or n’est disponible uniquement que sur Uplay comprend tout ce qu’on trouve déjà dans l’édition or plus une figurine de Coon.

Des figurines de collection sont également commandables. Notons que pour toute précommande, vous recevez Towelie, un assistant qui vous aidera dans le jeu.

Golden Axe : avis sur le jeu de Megadrive

On peut dire que le genre beat’em all a vu une grande effervescence dans les années 80. L’un des titres incontournables de cette période est le titre Golden Axe. Pour ceux qui s’en souviennent, ce jeu était comme une révélation et avait été très bien noté par les amateurs de jeu. Il est donc tout à fait normal de s’y attarder à nouveau afin de raviver la flamme de ce titre ou simple pour donner aux nouveaux joueurs de s’adonner à ce titre que l’on pourra qualifier de rétro.

Si on ne connait pas le titre

Comme tous les bons titres, Golden Axe a été conçu et développé par le studio Sega. Clairement, ce titre est sorti pendant le courant de l’année 1989 et peaufiné dans le genre Beat’em all. Initialement disponible sur Megadrive, ce jeu a pu bénéficier d’un vent nouveau et est alors sorti sur des plateformes plus récentes comme la PS3, la Xbox 360 ainsi que la PS2. Conçu sur une base de jeu d’arcade, le titre permettra aux joueurs d’incarner différents personnages à savoir Ax Battler, Tyris Flare ou encore Gilius Thunderhead. La base du jeu est d’utiliser ces personnages afin de retrouver le roi et sa famille qui ont été enlevés par Death Adder qui représente ici le vilain. Si l’aventure et la baston sont des incontournables dans le jeu, il sera quand même possible de lancer des sorts et cela grâce à des potions trouvées au fur et à mesure de jeu.

Le début du jeu

Même si le scénario semble être basique, il est bien tenu et le contexte est bon sur l’ensemble. D’emblée sur le jeu, on sentira, d’abord, un vent pas du tout rassurant soufflant sur les plaines d’Yuria. Cette tension est induite par les actions de Death Adder qui ne vit que pour le chaos ainsi que la destruction. Aidé de son armée démoniaque, il lancera alors un assaut sur le château du roi et réussira le siège. C’est alors qu’il gardera sous son joug toute la famille royale. Suite de quoi, il menacera de détruire la Golden Axe la hache d’or qui est la figure emblématique du pays afin que toute la population d’Yuria lui voue un culte invétéré. C’est quand tout espoir semblait perdu que trois héros se dressent contre l’envahisseur. Au lieu de foncer tête baissée, ils useront de malice afin de contrer efficacement l’ennemi.

Analyse du tout au tout

Déjà, sur le graphisme, le jeu a vraiment pris un coup de vieux. Bien sûr, la nostalgie sera de rigueur et le plaisir sera toujours au rendez-vous grâce au décor diversifié. Quant à ce qui est de la jouabilité, il faut dire qu’elle est assez banale et basique, mais efficace si l’on prend en compte le fait que tout a été fait pour être fidèle au concept de l’héroïc fantasy. Ce qui gâche un tantinet le jeu se situe surtout sur sa durée de vie puisqu’en effet, il faudra moins d’une demi-heure afin de finir le jeu en ligne droite et les deux modes secondaires sont tout aussi courts.

golden-axe-megadrive

Red Dead Redemption 2 : Informations, Bande-Annonce et Date de Sortie

L’année 2017 a commencé fort avec le lancement de nouveaux jeux vidéo tels que Resident Evil 7 ou bientôt la nouvelle console Nintendo Switch. Mais Rockstar a annoncé l’année dernière la sortie de Red Dead Redemption 2 : l’un des jeux les plus attendus de 2017.

Red Dead Redemption 2 : Date de sortie

Sa date de sortie est prévue pour l’automne et plus précisément en octobre prochain mais selon les rumeurs, il serait possible que celui-ci soit repoussé en 2018. On ne croit pas trop à ces bruits de couloir car Red Dead Redemption est en développement depuis un certain nombre d’années. Puis, Rockstar a toujours été opérationnel niveau délais. Pour GTA 4 et GTA 5, seulement quelques mois de battement avaient été nécessaires.

Le premier Red Dead Redemption sorti 6 ans plus tôt, a rencontré un véritable succès avec 13 millions de ventes. On en estime 15 millions pour le deuxième opus.

Red Redemption 2 sur PC?

Le nouveau Red Redemption sera lancé sur PS4, Xbox One mais son arrivée sur PC n’est pas sûre. De quoi fâcher nos Gamers, mais peut-être que le jeu sera disponible sur cette plateforme après sa sortie sur console… Dans ce cas, vous pourriez patienter jusqu’à l’été 2018.

Red Dead Redemption Trailer

Red Redemption 2: Un trailer discret

La bande-annonce officielle du jeu ne nous donne pas beaucoup de détails concernant le Gameplay. On en sait très peu sur l’histoire qui nous sera proposée. D’autant plus que depuis la publication de ce trailer, c’est silence radio du côté du studio qui a produit Grand Theft Auto.

On se retrouve plongé au cœur du western où le silence règne. On distingue les bruits de la nature comme le chant des oiseaux, on observe des prairies et des vallées immenses. La musique est à la fois émouvante et entraînante. Le graphisme est simplement sublime, pensé dans les moindres détails. La bande-annonce est digne de celle d’un film à l’affiche, c’est tellement réaliste qu’on ne se croirait pas dans un jeu vidéo !

Dans le trailer, une seule phrase est prononcée par un homme dont on ne connaît pas le nom : « Ecoute-moi, quand le moment sera venu, tu devras courir et ne pas regarder en arrière, c’est fini. ». Puis là, l’action, les cowboys partent avec leurs chevaux vers un endroit inconnu. On pense que l’histoire se déroule dans les années 1900 et plus particulièrement en 1911.

Ce que l’on peut vous dire c’est que dans ce jeu, il y aura 7 personnages dont on ne sait pas qui sera le principal. Aussi, vous pourrez jouer à plusieurs en ligne. Pour le reste, c’est suspense !

A noter que vous pouvez déjà précommander votre jeu sur le site officiel de Rockstar !

On vous laisse avec un petit aperçu du trailer :

Owlboy : Présentation du jeu

Owlboy est un jeu d’aventure en 2D ayant nécessité 9 ans de développement par le Studio D-pad. Il est enfin sorti le 1 novembre 2016 sur PC.

Owlboy : Déroulement du jeu d’aventure

L’histoire se déroulera dans un Monde en ruines, détruit il y a une centaine d’années. La particularité de celui-ci est que ses morceaux de continents flottent dans le ciel.

Dans ce jeu, nous incarnerons Otus, un hibou muet et sans expérience. En effet ici, les hiboux sont les plus intelligents. Son maître nommé Geddy, un soldat, l’entraîne et ne cessera de le reprendre pour qu’il se comporte avec maturité. Leur amitié sera très forte et fraternelle, émotions garanties.

Otus et Geddy : leur combat avec les pirates

Cependant, tout bascule avec l’arrivée de pirates sur le territoire. Ils volent une relique sacrée contenant des pouvoirs bien spécifiques. Otus sera donc chargé de retrouvé cet objet. Pour ce faire, il faudra combattre des ennemis avec une amulette qui nous servira tout au long de l’aventure. Otus devra faire face à ses peurs et faire tournoyer ses ennemis dans les airs. Il pourra aussi attraper des objets avec ses pates. D-pad s’est sûrement inspiré de The Legend Of Zelda. En effet, on retrouve un Monde avec plusieurs villages, des donjons et pas mal d’énigmes à résoudre.
Owlboy Jeu Pixel Art

Entre action et exploration

Néanmoins, les combats avec les ennemis ne sont pas épiques. Otus n’est pas très fort et il est aussi malhabile. On est un peu projeté dans tous les sens et on se réceptionne souvent très mal. Ces moments d’action sauront être apaisés par des phases d’explorations plus calmes où notre petit hibou passera son temps à voler dans les airs. Vous pourrez en profiter pour admirer le beau graphisme de Simon Stafsnes Andersen. En effet, les animations en Pixel art sont très jolies et originales tant pour le décor que pour les personnages. Avec ce graphisme rétro, on retourne 20 ans en arrière et c’est ce qui fait le charme de ce jeu !
Les interactions entre les personnages sont assez drôles. La musique composée par Jonathan Geer est elle aussi très entraînante.

Mon avis sur le jeu Owlboy

Le travail graphique est juste une tuerie. La bande-son est elle aussi très belle, on aurait presque envie de la télécharger. Les personnages sont attachants et super beaux. Cependant, on regrette que le jeu ne soit pas en Français et le manque de puissance d’Otus durant les combats.

Si vous avez aimé cette présentation, on vous invite à découvrir un autre jeu d’aventure sur PC sur cet article!

Batman Arkham VR: le test

Vous rêviez de pouvoir vous glisser dans la peau de votre héros favori Batman ? C’est désormais possible grâce à ce jeu en réalité virtuelle sur Playstation. Celui-ci est sorti le 13 octobre 2016.

Jeu de réalité virtuelle : une sensation unique

Dans Batman Arkham VR crée par Rocksteady, le joueur n’est plus une pièce rapportée au jeu mais fait bel et bien partie intégrante du jeu. Ce Point’n’click est simple à utiliser. Batman est aussi praticable à la manette mais on le conseille vivement avec le casque VR pour plus de sensations ! Les mouvements nous viennent instinctivement et on ressent une immersion totale dans le jeu. On vous conseille de ne pas avoir le vertige ! Sensations garanties !
Les graphismes sont au top et nous donnent une réelle sensation d’immensité, on ne sait plus où donner de la tête ! Si vous descendez dans la batcave vous vous rendrez vite compte de cet effet.

Les voix et les musiques de fond nous transportent vers un univers si particulier que l’on n’aurait pas envie de décrocher notre casque.

batman vr

Disparition de Robin et Nightwing

Dès le début nous sommes plongés au cœur de Gotham city, dans un flashback où Bruce assiste au meurtre de ses parents Robin et Nightwing. Il devra enquêter sur leur disparition. Vous devrez bien entendu combattre des ennemis tels qu’Alfred ou le pingouin mais le jeu sera surtout basé sur la réflexion.

On a accès à trois gadgets avec des possibilités très intéressantes :

La Bat-griffe lui permet de se déplacer ou d’attraper des objets éloignés.
Le Scanner Médicolégal sert à chercher des indices afin d’élucider le meurtre des victimes retrouvées.
Le Batarang permet d’attraper des objets inaccessibles.

On trouve aussi que l’intrigue du jeu est assez noire et frissonnante. En effet, certaines scènes peuvent parfois être très réalistes et nous effrayer facilement.

Cependant, on peut regretter un manque de liberté dans le jeu. On doit absolument suivre la trame et on ne peut pas se permettre d’interagir avec le décor ou les personnages comme on le voudrait.
Parfois aussi, on aimerait assister aux déplacements du chevalier noir mais nous ne sommes pas invités à le suivre.

Malheureusement, la durée de vie est très courte. Comptez environ 1 heure pour terminer le jeu ! Néanmoins, vous pouvez recommencer l’expérience en vous essayant de vous améliorer…

On a aussi constaté quelques soucis de réactivité, certes rares mais qui peuvent freiner vos actions.

Mon avis sur le jeu Batman Arkham VR

En bref, le jeu est une véritable expérience que l’on vous conseille de vivre malgré sa durée de vie très limitée.

Firewatch : Présentation du jeu

Firewatch est un jeu lancé par le nouveau Studio Campo Santo dont l’un des fondateurs est le créateur de la série The Walking Dead. Il est disponible sur PC et PS4 depuis le 9 février 2016.

Firewatch : un jeu en long métrage

En 1989, au cœur du Parc de Yellowstone, on retrouve Henry : presque 40 ans, un peu déboussolé par les problèmes qu’il rencontre avec sa femme Julia. Il devient alcoolique et très soucieux de son avenir. Pour penser à autre chose, il trouve un job d’été en tant que garde forestier, il travaille avec Delilah sa patronne, avec laquelle il correspond par talkie-walkie. Celle-ci lui sera d’une grande aide autant pour son travail que pour sa vie personnelle.

Delilah et Henry : des discussions importantes

Les discussions sont très longues dans ce jeu mais elles ne sont jamais ennuyantes puisqu’elles sont pleines de moralité et d’humour à la fois. Le choix des réponses est multiple mais on remarque vite que cela n’influe aucunement sur le cours du jeu. Notons que la narration des textes est très appliquée et laisse le joueur interpréter sa version des choses grâce à sa propre expérience.

En effet, le jeu se déroule d’une manière lente et c’est bel et bien volontaire. Votre point de chute sera la tour de Two Forks qui vous permettra de surveiller les environs. Il n’y a pas de jauge de vie, le jeu ne repose pas sur ce point mais surtout sur votre capacité à suivre les ordres de votre guide Delilah via le talkie-walkie.

Il n’y aura donc pas beaucoup d’action dans ce jeu si ce n’est quelques escalades, tout reposera essentiellement sur la narration, malheureusement en anglais.

Firewatch Avis Jeu

 

Un travail technique

L’ambiance du jeu est sublime. Campo Santo nous plonge dans un autre Monde plein de lumières aux tons chauds. Le son est aussi d’une qualité irréprochable, la voix de Delilah est agréable et heureusement puisqu’elle nous parle énormément !

Mon avis sur Firewatch

L’histoire du jeu est intéressante et les personnages sont très attachants. Les discussions sont très enrichissantes. Cependant, le jeu est destiné à un public adulte et non pas à des jeunes en quête d’action.
Le décor est quant à lui magnifique, on assiste à de beaux spectacles de lumières.
Le jeu se termine très rapidement, compter environ 4 heures pour en voir le bout. Aussi, on peut faire le tour des 4 coins du jeu en environ 20 minutes ce qui est assez dommage.

Pokemon Go : Présentation du jeu

Vous en avez sûrement entendu parler cet été, Pokémon Go a fait un carton depuis sa sortie en juillet 2016. Vous avez sans doute croisé des personnes marcher dans la rue portable à la main, sans but précis et sans faire attention où ils allaient, et bien c’était certainement juste pour attraper des Pokémons !
Le jeu est disponible sur Smartphone et tablette.

Pokemon Go : Attrapez-les tous !

Au début de l’aventure, vous devrez personnaliser votre avatar et lui choisir sa coupe de cheveux, ses vêtements… Peu d’options s’offrent à nous pour le choix du profil de notre dresseur. Ensuite, vous devrez choisir quel Pokémon capturer en premier entre Salamèche, Bulbizarre et Carapuce.
Vous voilà désormais prêt à parcourir des kilomètres ! En effet, le jeu vous pousse à sortir de chez vous et marcher. Bonne idée pour booster votre activité physique !

Grâce au GPS de votre smartphone, l’application déterminera votre position géographique. Le graphisme est assez drôle et très bien fait à la fois, on a l’impression d’utiliser le Street View de Google Map ! Vous verrez vos rues transformées en mode dessin animé, et votre avatar se déplacera sur votre écran en même temps que vous.

Pokemon Go Smartphone

Capturer des Pokémons

Vous rencontrerez des Pokémons sur votre chemin, il faudra les capturer rapidement grâce à votre Pokéball. Pour ce faire, glissez votre doigt en direction du cercle vert. Ça y’est vous l’avez ! Plus vous attraperez de Pokémons et plus vous aurez de poussière d’étoiles et de bonbons ! Cela permettra de nourrir vos Pokémons pour qu’ils aient plus de force durant leurs combats en arène, ils gagneront ainsi des points de combats appelés CP.

Pokemon Go : Le jeu de l’année 2016

Indémodable depuis 1996, Pokemon a bercé notre enfance. Mais comme vous l’avez compris ce succès ne s’est pas essoufflé avec les années avec des millions de téléchargements.
Niantic Labs a séduit dans les quatre coins du Monde avec ce jeu. Cependant, la Chine ne souhaite pas se joindre à la partie en refusant de commercialiser le jeu. En effet, suite aux trop nombreux accidents qui se sont produits, le pays voit cette application comme une menace pour la sécurité de ses habitants.

Un accessoire a même été créé : La Pokemon Go Plus qui est un bracelet connecté qui vibre lorsque vous rencontrez des Pokemons.

Néanmoins, il semblerait que le phénomène Pokémon s’essouffle et qu’il se fasse rattraper par le petit nouveau de Nintendo : Super Mario Run.

Fan des jeux Pokemon? Découvrez ce site spécialisé dans la Pokemon Mania.

Nintendo Switch : la sortie

Le 20 octobre 2016, Nintendo a dévoilé la future sortie de sa nouvelle console Nintendo Switch en mars 2017. L’entreprise a seulement publié une vidéo de 3 minutes afin de laisser le suspens mais elle promet quelque chose d’innovant.

Nintendo Switch, une console hybride 2 en 1 

Nintendo souhaitant rester discret et ne pas communiquer sur le sujet, nous avons peu d’informations sur cette nouveauté. Cependant, il est sûr que la console sortira de l’ordinaire. En effet, il sera possible de transformer la console de salon en une tablette en seulement quelques secondes grâce à deux manettes détachables, appelées « Joy-con ». La Switch sera donc transportable partout où vous le souhaitez : dans la rue, en voiture ou bien en avion.

La qualité d’image sera équivalente à celle d’un téléviseur, vous jouerez donc en très haute définition.

Avec un écran 720p, 4Go de RAM et 32Go de mémoire interne, la nouvelle console ne se distingue pas parmi les meilleures au niveau de sa puissance. Difficile de dépasser ses concurrents. Cependant, elle sera plus hybride et ludique que d’autres.

Transformer la console en tablette

Il suffira de détacher la console de son socle pour que celle-ci passe en mode portable en veillant à ce que les Joy-con soient bien clipsés. La console fonctionnera avec des petites cartouches de jeux qui seront plus pratiques à emporter et qui auront également une capacité de stockage plus importante. Notons cependant que celles-ci seront incompatibles avec les jeux de la DS3 et de la Wii U. Des rumeurs parlent pourtant d’une compatibilité avec les jeux de la GameCube.

Vous pourrez aussi poser l’écran de la même manière que vous poseriez un cadre sur une table et jouer avec les Joy-con en guise de manettes.
Il vous sera aussi possible de jouer en mode multijoueur local entre amis, en vous retrouvant chacun muni de sa console.

 

Nintendo Switch

Les jeux disponibles

On ne connaît pas entièrement la liste qui sera proposée mais ce que l’on sait est que l’on retrouvera forcément l’incontournable Just Dance 2017, The Legend Of Zelda, les Dragon Quest X et XI, Mario Kart, Super mario et Project Sonic 2017. Malheureusement, on ne retrouvera pas de jeux de courses tels que Need for Speed.

Switch, bientôt plus d’informations

Nintendo propose de suivre la toute première présentation officielle de la console le 13 janvier à 5h en direct depuis Tokyo. On en saura davantage sur les fonctionnalités de la console hybride ainsi que sur son prix et sa date de sortie. Patience, il ne reste que quelques jours !

Test du jeu Wii : Super Mario Color Splash

Ce jeu de type aventure et puzzle-game édité par Nintendo est sorti en 07 octobre 2016. Dans ce cinquième opus de la série Mario, on a droit à un univers entièrement conçu de papiers et de cartons et qui introduit un élément nouveau : la peinture ou la couleur.

Présentation du jeu Super Mario color splash

Dans cet univers, on dirige un Mario équipé d’un marteau splash, qui lui permet de déposer de peinture sur les spots décolorés de l’ile barbouille et de taper sur les ennemis. Le même instrument lui sert ainsi de création du passage à travers le décor. Il peut également lui servir de rouleau compresseur ou de fer à repasser pour niveler le sol ou pour défriper un Toad. En chargeant de peinture les 99 cartes de combats existantes, Mario finirait par résoudre les problèmes de Toads Blancs. En effet, des maskaas ont aspiré la couleur de la population des Toads, les murs, la ville etc. Pour lui rendre sa couleur il frappe avec son marteau et pour faire des attaques spéciales sur ses ennemis et les caisses, il se sert des cartes. Si on manque de cartes, il faut repeindre l’univers et tuer les ennemis tout en débloquant la première arène. Mais au début on peut également en faire l’achat auprès d’un vendeur de la ville. En repeignant toutes les « taches blanches » d’un niveau, Mario arrive à faire un déplacement d’un point à l’autre du niveau tout en débloquant les musiques. A chaque fin de combat, on obtient aussi des récompenses, des pièces, des points pour l’amélioration du réservoir de la peinture. Enfin, sur la place principale de la ville, ceux qui souhaitent compléter le jeu auront à récupérer 1000 pièces d’or, faire l’achat de 200 cartes, et peinturlurer tous les spots de l’univers.

test-mario-color-splash-1

Critique du jeu Wii U Super Mario color splash

La patte graphique est magnifique. Le jeu est beau, et très coloré. Par ailleurs, la bande sonore est divertissante et l’univers Mario color splash est unique. Les environnements sont variés et ne se répètent pas. Bien que le gameplay manque d’originalité, il est intéressant et a une durée de vie assez longue. Au bout d’une 15 à une vingtaine d’heures, on est encore loin de la fin, alors qu’on a déjà engrangé 4 étoiles sur les 6 existantes. Le jeu n’est pas aussi très difficile car son système de combat est intuitif. Si Super Mario Color splash n’offre pas un côté rpg comme les autres opus, il peut devenir addictif. On se réjouit à écraser ce qu’on trouve sur son chemin. L’humour est également au rendez-vous par exemple avec le cochon tirelire qui simule de break dance. D’autre part, le choix des cartes au combat exige des stratégies mais n’est pas aussi simple qu’on le croit. En fait, le soft est un croisement entre Splatoon et Paper Mario Sticker Star. Côté négatif, on ne trouve que des Toads pour les Pnj et il faut refaire le même niveau pour rechercher les étoiles de couleur. Des fois, on a également l’impression de tourner en rond. Mais le jeu en lui-même mérite l’intérêt avec ses bonus délirants et ses batailles à la carte.

Présentation du jeu Battleborn

Quand on se réfère à Gearbox Software, on pense immédiatement au développeur derrière Battleborn. C’est ce jeu de genre FPS qui vient de sortir en salles en France le 03 mai 2016 et qui a su faire la fusion entre Shooter et MOBA. Si le développeur a l’habitude de côtoyer les films cartoon ou des jeux tel que Fifa sur Ps4, ici son titre se rapproche d’un nouveau look ayant un trait avec Borderlands 2. Le jeu tire ainsi ses inspirations dans les expériences des studios dans les combats en équipe avec un mode multi-joueur.

Présentation du jeu Battleborn

Une bande de héros (25 en tout) détenant d’extraordinaires pouvoirs combat pour protéger la dernière étoile de l’univers baptisée Solus. Celle-ci est tombée sous la menace d’un mal mystérieux (le sombre Rendain). Une panoplie d’armes et de personnages sont à disposition du joueur pour cette bataille : vampires samouraïs, des hommes-oiseaux, des brutasses armés, des elfes archers… Ils peuvent choisir le style corps-à-corps, ou tirer à distance ou encore faire de la magie… Le jeu est jouable en solo ou en coopération multi. Dans l’univers chaotique intergalactique de Battleborn, cinq  ligues font alliance pour la survie de Solus : la guérisseuse Eldrid, la force militaire Jennerit, la LLC, le défenseur des pacificateurs et les Renégats. C’est au sein de ces groupes qu’on retrouve les 25 super-héros qui n’ont aucune ressemblance entre eux. Ces derniers sont classifiés selon leur rôle en catégories attaquants, éléments de défenses ou éléments de soutien. Chacun dispose d’un arsenal qui lui est propre et que le joueur peut upgrader à chaque mission à travers le système Hélix. Le but du jeu c’est de traverser les niveaux et assainir les zones infestées d’aliens pour parvenir au boss de la fin de niveau.

battleborn-avis-jeu

Critique du jeu

Le premier contact avec le jeu peut-être difficile pour un gamer manquant de flexibilité et de renouvellement. Il peut jouer sans but ni fin sans jamais parvenir à bout de l’une des 8 missions. La prise en main tourne d’abord autour d’une mission prologue incontournable, qui permet de débloquer les autres menus. Sinon, après la prise de contrôle de l’un des protagonistes du casting, après avoir échappé au menu, on peut effectuer divers objectifs qui ne sont pas forcément diversifiés sur la durée. Par ailleurs, le mode histoire n’offre pas la possibilité de rejouer à toute épreuve. La routine et la répétition sont au rendez-vous, et pour diversifier le jeu, il n’y a que la solution de changement de mode difficulté ou personnage (mais on ne peut pas personnaliser les personnages). Le jeu ne permet pas ainsi une utilisation plus stratégique. Le mode solo est également à déconseiller à cause des missions redondantes qui finiront par lasser le joueur. Mais en jouant à coop, il est possible de se servir des complémentarités de personnages et du séduisant mode « incursion ». Sinon, les boss à la fin peuvent faire figure de ténacité selon le mode de difficulté qu’on a choisi, et on peine à avancer. Mais en fin de compte, au bout d’une trentaine de minutes pour les amateurs, ils peuvent tuer le boss final de la mission.